- Kala

 

La photographie m’accompagne depuis mes 12 ans, je l’ai toujours vécue comme un besoin vital, irrépressible.

Dès le début la photo m’a été aussi nécessaire que l’acte de respirer.

Ma profession de foi :

Chasser la forme urbaine. Débusquer la couleur. Regarder ce que nul autre ne perçoit. Avancer, reculer, tourner, et découvrir le beau où l’on ne l’attend pas. Lever les yeux. Ralentir le pas. Se pencher. S’accroupir. Absorber la ville Attendre la lumière. Prendre le temps de réaliser l’harmonie nichée là où rien n’était prévu. Apprendre à ressentir différemment la ville. Frissonner pour une façade Vibrer pour un bardage. S’émouvoir d’un mur. Vivre la ville. Toute la ville. Différemment.